Pour le savoir, remplissez le formulaire ci-dessous :

Entrez votre âge :

ans

Entrez votre taille :

centimètres

Entrez votre poids :

kg

Souffrez-vous d'une ou plusieurs maladies suivantes ?








eligible

Quand on parle de chirurgie réparatrice, on pense souvent « chirurgie esthétique » et beaucoup considèrent ce type d’intervention comme un luxe superflu et ne se sentent pas concernés.

Si un soutien psychologique est indispensable pour bien vivre ce nouveau corps, la chirurgie réparatrice vous aidera à retrouver un corps harmonieux.

La chirurgie de l’obésité est  pourvoyeuse de séquelles dermo-cutanées d’un point de vue esthétique et fonctionnel.

En outre, après un amaigrissement important, le corps est radicalement transformé, voire quelque peu déformé. Abdomen, seins, cuisses, visage, bras auront été sollicités et l’on rencontre fréquemment des déformations dues à des distensions  ou à des excès de peau. Il peut également subsister des excès de graisse localisés.

Non seulement ces difformités ne sont pas esthétiques mais en plus elles peuvent être particulièrement démotivantes.

Quoi de mieux qu’un corps remodelé pour maintenir ses efforts nutritionnels ?

Avant de vous lancer, gardez bien en tête que la prise en charge en chirurgie réparatrice après l’opération doit être intégrée dans votre prise en charge globale et que le chirurgien digestif, le psychologue et le diététicien doivent être partie prenante de votre accompagnement.

En outre, la ou les intervention(s) réparatrice(s) doivent avoir lieu une fois l’amaigrissement terminé, sans quoi les résultats risqueraient d’être insatisfaisants.

Quelle que soit le type d’intervention bariatrique que vous avez subie, il est fondamental de se tenir à des principes nutritionnels solides.
Vous avez déjà engagé des modifications avant l’opération, il s’agit maintenant de tenir le « C.A.P. », trois lettres pour 3 principes-clés à garder toujours en tête !

  • « C » comme « changement » : vous allez devoir changer au quotidien vos habitudes alimentaires. Le(la) diététicien(ne) l’établissement est là pour vous aider à intégrer ces modifications et à ne pas les vivre comme des punitions !
  • « A » comme « Attention » : soyez vigilants sur les quantités
  • « P » comme « Plaisir » : bien manger n’est pas synonyme d’ennui et de frustration ! Faites vous plaisir, apprenez à savourer et à sentir !

 

Voici quelques règles de base :
  • Prenez le temps de manger et de mastiquer.
  • Le repas doit être une vraie pause : dégustez le dans le calme.
  • Ne vous forcez jamais à finir votre assiette : dès que vous sentez que vous n’avez plus faim et que votre estomac tiraille, arrêtez-vous de manger.
  • Bannissez absolument : les boissons gazeuses, les boissons sucrées, les sauces et les fritures, ainsi que les sucreries et les aliments gras.
  • Ne buvez pas en mangeant mais n’oubliez pas de boire (eau, tisanes) entre les repas !
  • Mangez varié et équilibré : c’est la meilleure manière de perdre du poids et de ne pas s’ennuyer.
  • Les protéines (viandes, poissons, produits laitiers) sont très importants : n’oubliez pas de les mettre au menu !

Médecins et diététiciens vous donnerons un régime et de préconisations spécifiques selon votre intervention et votre santé.  Suivez les à la lettre, ils fondamentaux dans votre perte de poids !

La date de publication est de 01/09/2014.